pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
18 Nov, 2017

L’organisation SUD éducation Guyane réagit à l’arrestation des dizaines de jeunes migrants  installés récemment sur le territoire guyanais. Interceptés sur le chemin de l’école ou sur le lieu de leur stage, ils  se sont fait confisquer leur passeport par la Police Aux Frontières(PAF). Ils seront dans l’obligation de quitter le territoire français, selon une  note publiée  le 21 octobre 2017 par  ladite organisation.

Publié dans Migrants

28 migrants haïtiens rapatriés,  le 17 octobre 2017 à Carisal/Elias, ont été victimes de mauvais traitements et d’abus d’autorité par des agents de la Police dominicaine. Selon leurs témoignages, ils ont passé 3 nuits dans un centre de détention à Azua avant d’être reconduits à la frontière.

Une psychose de peur envahit l’esprit de nombreux  migrantes et migrants haïtiens vivant en situation irrégulière aux Bahamas suite au délai qui leur est accordé par l’Etat bahamien de laisser le pays jusqu’à la fin de l’année 2017, a appris le GARR.

Publié dans Migrants

Jean Robert Fleurantus, un ressortissant haïtien de 27 ans a été arrêté et battu par 3 militaires dominicains à Santo Domingo au cours d’une opération de rapatriement, le 5 octobre 2017. Le jeune Haïtien a été gardé pendant une nuit au centre carcéral de Haina avant d’être reconduit au point frontalier de Carisal/Elias Piña le 6 octobre 2017 en compagnie de  44 autres migrants haïtiens dont 2 femmes, une fillette et 41 hommes.

Les ressortissantes et ressortissants haïtiens se sont vu désormais refuser l’accès gratuit aux soins de santé en République Dominicaine. Des femmes haïtiennes qui ont l’habitude d’aller accoucher  dans les hôpitaux publics en territoire dominicain ne sont plus autorisées à le faire. Dans le cas contraire, elles devront payer pour avoir accès aux soins de santé dans des centres hospitaliers privés dominicains, a confirmé une organisation partenaire dominicaine du GARR.

lundi, 25 septembre 2017 21:36

Vent de panique à Jimani/Malpasse

Une situation de panique a régné dans l’après-midi du 24 septembre 2017 au point frontalier de Jimani/Malpasse. A l’origine, 31 chauffeurs de taxi moto de nationalité haïtienne qui résideraient à Jimani se sont vu confisquer leurs véhicules par les autorités dominicaines sous prétexte qu’ils n’ont pas de papiers pour assurer le transport dans la ville de Jimani. En représailles, un groupe de civils haïtiens ont saisi les clés de deux camions appartenant à des Dominicains  qui se trouvaient sur le sol haïtien, à Malpasse.

Le 23 septembre 2017 marque le quatrième anniversaire de l’Arrêt 168-13, prononcé par le Tribunal constitutionnel de la République Dominicaine. Cette commémoration est venue à un moment où l’ouragan Maria, de catégorie 3 sur l’échelle de Saffir-Simpson affecte plusieurs communes dominicaines. Plusieurs familles dominicaines sont placées dans des abris et d’autres sont restées cloitrées dans leurs maisons en raison de fortes averses qui s’abattent sur leurs villes. La Plateforme d’organisations dominicaines Dominican@s Por Derecho a annoncé, le 21 septembre 2017 le report des activités commémoratives dans le but de faire  face à l’ouragan. Plusieurs pays de la Caraïbe, notamment La Dominique et Porto Rico, sont terriblement touchés avec des pertes en vie humaine et des dégâts matériels considérables. Le GARR reste solidaire au peuple dominicain et aux migrants et migrantes haïtiens dans cette circonstance.

Louisade Louis, un ressortissant haïtien de 76 ans a été rapatrié au point frontalier de Jimani/Malpasse le 28 août 2017. Accueilli au bureau du GARR à Christ-Roi, dans la matinée du 14 septembre 2017, le migrant  haïtien y est arrivé visiblement lassé. Il a déclaré avoir été reconduit en Haïti en dépit de la détention d’une carte de résidence. Ce document lui a été émis par les autorités migratoires dominicaines le 12 août 2015 dans le cadre du Plan National de Régularisation des Etrangers(PNRE).

Des agents de la migration et des militaires dominicains ont rapatrié 1585 migrants haïtiens à la frontière de Carisal/Elias Piña, à Belladère, au cours du mois d’août 2017. Au nombre des rapatriés qui sont en majorité des hommes figurent 51 femmes, 72 garçonnets et 2 fillettes.

“Migration massive des jeunes haïtiens: causes et conséquences pour le pays” c’est autour de ce thème que la Plateforme des Organisations Haïtiennes de Droits Humains (POHDH) a tenu à Port-au-Prince, le 25 août 2017, une conférence-débat. Cette activité à laquelle ont participé 3 panélistes dont Géralda Sainville, responsable de communication et Plaidoyer au Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR), a réuni des représentantes et représentants  d’organisations et des étudiants de diverses universités de la capitale.  

Publié dans Actualité
Page 1 sur 18

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli