pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
18 Nov, 2017
samedi, 14 juillet 2012 18:43

Pour une vigilance continue des comités de droits humains haïtiens et dominicains à la frontière. Spécial

Pour une vigilance continue des comités de droits humains haïtiens et dominicains à la frontière. Photo: Josué Michel

Une mini-assemblée du Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS) se tiendra du 17 au 20 juillet prochain à Jacmel autour de la situation des droits humains observée à la frontière haitiano-dominicaine et les actions entreprises par le RFJS. 

Cette mini-assemblée se situe dans le prolongement de deux journées de travail réalisées à Lascahobas les 7 et 8 Juin 2012 autour de nouvelles stratégies à adopter face aux divers cas de violations des droits humains perpétrées dans plusieurs points frontaliers.

A cette occasion, les participants avaient présenté des faits observés de janvier à mai 2012 dans les aires frontalières du Sud-Est, de l’Ouest, du Centre et du Nord-Est.

A la frontière du Sud-Est (Anse-à Pitres/Pedernales), des soldats dominicains du CESFRONT exigent des commerçantes haïtiennes de l’argent pour les laisser circuler librement au marché de Pedernales. 

 «Si des soldats dominicains ne confisquent pas les marchandises des commerçantes, ils réclament d’elles de l’argent pour les laisser entrer  à Pedernales dans le cadre de leurs transactions coutumières.», a signalé Geoges Joseph, membre de la Coordination Zonale d’Anse-à-Pitre rattachée au RFJS.

En outre, dans cette commune frontalière du Sud-Est opère une brigade composée de plus de 40 personnes qui circulent vêtues de noir, informe le Secrétaire Zonal du Réseau Frontalier Jeannot Succès, Franck Louis. Créée de manière illégale depuis environ une année, cette brigade dont les membres se présentent comme des aides de la Police Nationale, commet des exactions de temps à autre dans la commune , poursuit le représentant du RFJS .

A la frontière de l’Ouest, des commerçantes sont souvent victimes d’abus commis par des militaires dominicains qui confisquent leurs marchandises quand elles doivent regagner Haïti, a rapporté la Coordonnatrice Zonale de Fonds Verrettes, Judith Pierre. «Plusieurs commerçantes haïtiennes se voient confisquer partiellement ou totalement ce qu’elles viennent d’acheter au marché frontalier de Jimani/Malpasse ; et cela, sous les yeux des autorités haïtiennes et dominicaines ».

Elle a signalé le comportement arbitraire d’un militaire dominicain dénommé, Joe Wanci qui saisit fréquemment les marchandises des commerçants-es pour y mettre le feu. «Ti Noel ainsi connu, un commerçant haïtien qui vendait du charbon à la frontière de Jimani/Malpasse figure parmi les victimes de ce militaire.  En février 2012, Joe Wanci avait même brûlé ses vêtements, puis tiré des projectiles dans sa direction pour contraindre le commerçant haïtien à prendre la fuite.», a révélé  la représentante du RFJS.

A la frontière du Centre,  des Dominicains ont la mauvaise pratique de traverser en territoire haïtien notamment à Baptiste pour voler le  bétail des paysans vivant dans cette localité. « Plusieurs Haïtiens avaient perdu des bœufs, le 9 avril 2012.», a rappelé Louistan Dormévil, Coordonnateur du RFJS dans le Bas Plateau Central.

A la frontière du Nord-Est, d’importants mouvements de trafic et de traite de personnes ont été observés dans différentes localités notamment  à Savanette, Capotille, Mont-Organisé, Ferrier, Carice, Mellac et Fort Liberté, selon Alexis Alphonse, Coordonnateur National du RFJS.

Sur l’agenda de ces deux journées de travail  du RFJS animées par les représentants des coordinations nationale et zonale du Réseau, figurait aussi  une présentation des actions de l’organisme de droits humains de 2001 à 2008. En outre, les participants-es ont procédé à une évaluation des 18 premiers mois du projet ‘’ Vers une culture de droits humains et de coexistence pacifique à la frontière haïtiano-dominicaine’’.

Des représentants du Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) et de Solidarite Fwontalye( Ouanaminthe) étaient présents à ces échanges.

A la prochaine mini-assemblée du Réseau Frontalier Jeannot Succès à Jacmel, le 17 juillet 2012, est attendue la présentation des comités dominicains membres du Réseau autour de la situation prévalant à la frontière.

 

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le lundi, 16 juillet 2012 15:17

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli